Hypnose

La pratique de l'hypnose en psychothérapie s'avère être un outil précieux par sa vertu soignante, selon le motif de consultation et la problématique sous-jacente.  En effet, dans le fonctionnement hypnotique nous parvenons à une action de l'esprit sur le corps, cela correspond à une activation particulière de notre inconscient permettant d'agir sur des parties de nous-même pour lesquelles la simple volonté n'est pas suffisante.

L'hypnose, par la sollicitation des processus inconscients, nous montre combien notre psychisme et notre être propre sont en mesure de trouver des solutions personnelles et créatives aux problèmes que le sujet rencontre. Tout comme l'inconscient a été capable de créer un symptôme, il peut être capable de trouver une réponse pour le solutionner.

En hypnose le sujet est respecté dans sa structure psychique, car c'est lui qui va trouver une réponse à ses problèmes, via l'hypnothérapeute qui est un accompagnateur dont le rôle est de permettre au sujet d'accéder à ses ressources inconscientes et de mobiliser cette source de richesse intérieure. 

Il est important de bien préciser de quelle hypnose il s'agit, car les années et les théories ont fait naître bon nombre d'hypnoses. Dans le cadre thérapeutique, Vanessa HANRIOT utilise "l'hypnose Ericksonnienne" ou encore dite "nouvelle hypnose", qui comme son nom l'indique, respecte les concepts mis en place par Erickson, psychiatre américain qui a révolutionné la pratique de l'hypnose. Il n'y a pas une hypnose, mais des hypnoses, hypnoses de tous les possibles puisque nous recueillons dans l'hypnose ce que nous cultivons.

"L'hypnose est un mode de fonctionnement psychologique, dans lequel un sujet, grâce à l'intervention d'une autre personne, parvient à faire abstraction de la réalité environnante tout en  restant en relation avec l'accompagnateur. Ce "débranchement de la réaction d'orientation à la réalité extérieure", qui suppose un certaine "lâcher prise", équivaut à une façon originale de fonctionner, à laquelle on se réfère comme un état. Ce mode de fonctionnement particulier fait apparaître des possibilités nouvelles: par exemple des possibilités supplémentaires d'action de l'esprit sur le corps, ou de travail psychologique à un niveau inconscient." 

(définition donnée par le Docteur Jean GODIN dans un article de l'encyclopédie médico-chirurgicale: Psychiatrie, 37820 B50, 1991 10p, publication de référence pour les médecins)